Au delà du rêve...

Publié le par Onirix

La meute + la spirale: au delà du rêve Version imprimable Suggérer par mail
 
 
 

Attention, ce qui suit dépasse le domaine du rêve...

I- LA MEUTE.


Début de l'année 1968 à Dreux.

Je me réveille un matin, il fait jour malgré les persiennes. Soudain, je vois surgir par la porte de ma chambre (fermée!!!) un groupe de 5 ou 6 loups à la file indienne.

Assis dans mon lit, complêtement tétanisé par la peur, je les regarde passer. Impossible, malgré des efforts, d'emettre le moindre son...

La mini-meute contourne mon lit, d'une manière nonchalante, avant de disparaitre, l'un après l'autre, dans le mur opposé à la porte. Je vois les muscles rouler sous les pelages, les langues pendantes, la bave qui s'écoule. L'un d'entre-eux (une???), au passage, tourne la tête dans ma direction.

C'est d'abord les gueules et les poitrails qui disparaissent ne laissant plus apparaître que les arrières trains, puis plus rien...de véritables passe-murailles!

J'étais parfaitement conscient, et malgré mes 6 ans de l'époque, je conserve un souvenir extrèmement net et précis de la scène(idem pour la disposition des pièces de l'appartement).

Dès l'instant où les loups ont disparus, je retrouve mes facultés motrices, je me précipite hors du lit pour les chercher partout.

Ma mère se lève et me demande incrédule ce que je suis en train de faire. Je lui répond que j'ai vu des loups. 

 A noter:

1- Au risque d'en étonner certains, l'animal qui tourne la tête vers moi adopte une posture qui ressemble furieusement à la LOUVE du capitole (Acca Larentia). J'ai fait le rapprochement quelques années plus tard avec sa représentation sur mon premier livre de latin.

2- A environ 200 mètres de l'immeuble se trouve la forêt de Crothais (anciennement des carnutes), réputée pour avoir été dans l'antiquité romaine le lieu de réunion des druides de toute l'Europe. Crothais signifie grotte et le nom de la ville de Dreux est issu de druide (drewd).

 

 

S


SYMBOLISME:

Si le loup est synonyme de sauvagerie et sa femelle de débauche son interprétation symbolique, son image, relève d’une analyse beaucoup plus complexe : négative et  positive…

Positivement, il voit dans la nuit (perception des connaissances dissimulées).

 Il devient alors symbole de lumière solaire, héros guerrier, ancêtre mythique.

 Apollon (lycien) chez les Grecs, Belen chez les Gaulois.

En Turquie, le peuple, rassemblé autour de lui, combattait pour retrouver son identité culturelle menacée par la décadence de l’empire ottoman. (Attaturk)

Chez les amérindiens, il est le loup solitaire qui rôde en maints pays.

Les chinois reconnaissent un loup céleste (Sirius), gardien de la Grande Ourse, et protecteur contre les autres animaux sauvages.

Il évoque une idée de force mal contenue, se dépensant avec fureur, mais sans discernement… (Difficulté à s’exprimer).

Son principe féminin, la louve du Capitole, n’est pas céleste mais chtonien ; associé à l’idée de fécondité.

Un  aspect obscur, restitué dans nombre de contes et  fables, en fait un épouvantail à « garnement ». La peur de l'inconnu.

A l’instar de celle du crocodile (Chronos), la gueule du loup, dévoreuse d’astres, mesure et rejette le temps.

Fermée, elle avale la vie comme la nuit enferme le jour,

ouverte elle délivre de la mort comme le receptacle de la lumière solaire:

FIAT LUX INVICTIS !!!

Selon Diodore de Sicile, Osiris ressuscite sous forme de loup pour secourir sa femme et son fils, menacés par son frère méchant.

 « Paraîtra encore le loup devant toi…

Prends-le pour ton frère

Car le loup connait l’ordre des forêts…

Il te conduira

Par la route plane

Vers un fils de roi

Vers le Paradis. (Chant mortuaire roumain)

 

La louve, incarnation du désir sexuel,  est susceptible de représenter un obstacle sur le chemin du pèlerin musulman en marche vers la Mecque, car elle peut prendre les dimensions de... la bête de l’Apocalypse (

Et le nombre de son nom???), mais également la perfection de l'instinct maternel; l'instinct qui guide l'âme à suivre sa voie de reproductrice protectrice de la vie, quelle que soit son origine. Acca Larentia : la LOUVE DU CAPITOLE nourrice des bâtisseurs de Rome.


On en parle beaucoup de Sirius, la plus brillante étoile du ciel, l'oeil du chien dans la constellation d'Orion ( Le chasseur accompagné de ses chiens).Sirius est une étoile double.

Son jumeau, le Poupon,  une naine blanche, si mes souvenirs sont bons, dont la densité est telle qu'une cuiller de café pèserait la-bas une tonne...

C'est une étoile invisible connue depuis peu des astronomes quand ils avaient remarqué des déviations dans le déplacement des astres en orbite autour de Sirius. (Pour approfondir, voir wikipédia) link


Problème, des peuples anciens connaissaient non seulement sa présence, mais aussi son rôle dans dans l'ordre cosmique.

Les égyptiens vénéraient Sirius (Sothis) qui contrôlait les crues du Nil. et favorisait les moissons.










Mais un autre peuple d'Afrique, avec beaucoup moins encore de connaissances technologiques que les égyptiens, connaissait l'existence du mini double de Sirius, un peuple aussi antique que vénérés pour leurs connaissances, leur sagesse et leur pouvoir. Les Dogons:

link

Un peuple d'une richesse philosophique et d'un charisme qui rappelle les aborigènes australiens ou les vénérables indiens Hopis...

Les australo-pythèques et indiens d'hier étaient-ils aussi intelligents que les apocalypso-phytèques d'aujourd'hui ?

Allez savoir. En attendant de voir et en rappelant qu'à la préhistoire, à l'époque de "la guerre des pierres", on ignorait l'ampleur des "destructions massives".

Belles photos pour apprécier les Dogons. De l'art, de l'architecture, du mysticisme, et pour finir un magnifique sourire...


                                                    


 
















 


















II- LA SPIRALE.


Avril 1986: Expérience de décorporation.

Je viens d'éteindre la lumière et je m'endors aussitôt. Je ressens alors, sous l'effet d'un grondement interne au niveau ombilical (bourdonnement!), l'impression que quelque-chose veut s'extraire de mes entrailles.

Comme si une plaque de métal incrustée dans mon corps était attirée par un aimant extérieur...

Réveillé par cette sensation (je ne dormais plus!!!), il m'est impossible de bouger ni d'ouvrir les yeux, le corps et les paupières ne répondant plus.

Soudain, un grand craquement se produit, et je me retrouve dans un espace obscur avec en toile defond une extraordinaire spirale de cercles concentriques verts fluo, orientée vers la gauche à perte de vue...

Le premier anneau est immense et je suis inéxorablement attiré vers l' "entrée" de ce tunnel cosmique.

Le problème est que je suis parfaitement conscient  de la situation, comme envahi par la crainte: "Qu'est ce que c'est qu'ça? Qu'est ce que j'fais là?

Les vibrations qui étaient fortes avant le craquement sont devenues, dans cet espace, extrêmement paisibles et agréables. Je baigne dedans. Je contemple ce vide avec l'incroyable impression d'en être moi-même le conteneur !!!

Sans doute à cause de mon inquiétude, je ressens l'attraction dans le sens inverse.

Je réintègre mon corps. Tout ceci a duré environ 2 minutes d'après les aiguilles du réveille. 

Je n'ai pas été surpris d'apprendre un jour que les mayas visualisaient le temps sous forme de spirale de cercles concentriques....

2 ans plus tard,environ, j'ai été submergé par une boulimie de connaissance qui ne m'a toujours pas quitté...

 

 

 SYMBOLISME:

Nombril = omphalos.

Centre du monde, donc de l’être, Il est le microcosme qui s’élève attiré par le macrocosme.

Un point central qui se propage dans le temps et l’espace sous une forme hélicoïdale:

Sève, kundalini. 

Cyclique, le nombril est le noyau du temps.

Evolution labyrinthique du cordon ombilical. Cablage énergétique et fil d’Ariane cosmique.

Nous naissons par l’intermédiaire du nombril !

(voir étoile polaire, axe du ciel, et escargot.)

 

L’Aimant.

Régulation du mouvement des forces contraires.

 Le magnétisme est le schéma de cohésion de l’univers !

Tout être animé ou inanimé en est formé, chargé (Atome=noyau+électrons/ soleil et planètes).

"Tu es né poussière, tu retournera à la poussière" lit-on dans la génèse. At home sweet atome! 

 Il utilise les lois et propriétés d’une attirance magnétique irrésistible.

Le fer et l’oxygène suffirent à Thales, près de 600 ans avant JC,  pour démontrer l’importance de son existence.

 

Spirale.

 La formation évolutive de la spirale en fait un motif ouvert et optimiste d’un point originel à l’infini : Le TEMPS.

La permanence de l’être dans la fugacité du mouvement et son ordre au sein du perpétuel changement.

 

Liée à l’érotisme de la vulve et de la fertilité, la spirale symbolise un monde aquatique (où tout baigne ?) illustré par la coquille.

 

 


 
 

1. 01-11-2007

voyage astral (message de Nath)
Tu fais se que l'on appelle un voyage astral, tu as de la chance, car il y a beaucoup de monde qui essaye de faire ces voyages sans jamais y parvenir. Je te conseil (si tu ne la pas encore fait) de lire sur le sujet car beaucoup de livre on été publié ..
nath

2. 04-11-2007

spirale
C'est clair; La spirale est orientée vers la gauche à perte de vue, ce qui tend à prouver qu'il s'agit d'un plan circulaire (ouroboros-circuit fermé). Je me pose donc logiquement la question: mon émersion dans ce "monde" ne vient-elle pas également d'une extrémité opposée au premier cercle vers lequel je suis attiré ?
Une ligne est un ensemble de points dont les extrèmes sont éloignés selon sa longueur. Le cercle est une ligne fermée dont les extrèmes se touchent ! En fait, chaque point en lui même peut représenter le début et la fin de cette ligne enroulée.  
Tout vient du nombril, lui même en forme de spirale...
Serait-ce la raison pour laquelle le point d' "émergence" se situait au niveau de mon nombril?
  Et cette impression d'être moi-même le conteneur de la totalité de cet "espace", ça, ça me laisse perplexe

onirix

 

 

 

 
 

La torche (Mars 2007)    


Je m’élève dans une obscurité totale, de plus en plus vite jusqu’à atteindre une allure vertigineuse.

Soudain, un flash lumineux m’éblouit au niveau de l’œil droit, avec un bruit de frottement semblable à la flamme d’une torche qui claque dans le vent : Pfffwaoh !!!!

 

Un petit être lumineux (je ne sais pas pourquoi, mais je pense instantanément à la fée clochette...) accompagne alors mon ascension, avant le retentissement grave d’une cloche aussi assourdissante que le grand bourdon de Notre-Dame de Paris ! Réveil.

 

Obscurité, ascension, vitesse, lumière, son et cloche, sont les éléments importants à retenir de ce rêve.

  Le son de la cloche annonce le danger qui approche mais aussi la joie de la victoire et sonne le glas de la défaite… alléluia!


..Prévention, avertissement, défense et réjouissance ; il est donc synonyme de la dualité des contraires et du mouvement pendulaire perpétuel : ding-dong = yin-yang. L’un ne va pas sans l’autre, sinon c’est la rupture du temps !

Ne dit on pas qu’il faut écouter 2 sons de cloche avant de pouvoir juger ?

Reflet de la vibration primordiale, les sons perçus lors des expériences yoguiques sont des sons de cloche.

Dans l’Islam le retentissement de la cloche évoque le son subtil de la révélation coranique.

En chine il est en rapport avec le tonnerre et le tambour, mais sa musique est considérée comme princière et d’harmonie universelle.

 Dans mon rêve, je poursuis un mouvement ascensionnel, je sors des ténèbres grâce à une « fusée éclairante » ! Etoile filante ?

Pourquoi  penser à la fée Clochette ?

  Traduits dans un langage destiné à des particuliers, la grande majorité des contes pour enfants trouve son origine dans les croyances populaires ancestrales et  mythologiques aussi antiques que… métaphysiques : les noces ALCHIMIQUES ! ! !

Voir Blanche Neige et les 7 nains, la Belle au Bois Dormant, le Petit Poucet, Le petit Chaperon Rouge etc…

Ecoutez bien cette vision de Peter Pan :

L’homme vert (Al Khadir).

Le printemps-renouveau.

Résurgence cyclique ou éternel  retour.

La victoire du printemps sur l’hiver, de la vie sur la mort.

Sempiternelle opposition du positif au négatif..

L’imaginaire est indispensable aux réalisations humaines. Sans lui rien ne peut exister.

Avant de construire, il faut penser.

  Peter Pan cherche à récupérer son ombre perdue (son coté obscur, chena…pan), il cherche à la faire recoudre par Wendy avant d’affronter le capitaine Crochet.

 Amputé d’une main (justice et clairvoyance), ce dernier représente le matérialisme outrancier (oppression aveugle, violence, guerre et famine. Bref la piraterie, la barbarie). On peut être non voyant et lire avec sa main : L'aveugle aux doigts de lumière...

Mais avec un crochet ? On agrippe... la chair !

 Crochet craint la gueule du crocodile qui dévore le temps (Chronos-Saturne).

 Le saurien lui a déjà dévoré la main droite, mais aussi une pendule (Chronos) qui lui rappelle le peu de temps qu’il lui reste dès qu’il en entend la sonnerie au loin …


Description de l'image ci-dessus :

  Crochet et l'indien sont assis dos à dos, donc en opposition.

Le deuxième fume le calumet de...la paix ( ! ! ! ) pendant que l "autre" semble méditer sur sa condition de pirate invétéré...

Pan lève alors son bras gauche comme une protection et menace de son bras droit la tête du Crochet amateur de chair... "fraiche"

Mais la lame du sabre est séparée par le pied droit de l'homme vert...

Ce qui signifie qu'en rendant sa justice, il s'ampute lui-même de son pied droit ! ! !

Le pied, comme son attribut la chaussure,est un symbole de stabilité sociale. (Voir Jason et le roi Midas).

De ce fait, Peter Pan est un enfant, un être immature qui refuse de grandir et d'évoluer dans le monde impitoyable des adultes

En sacrifiant son pied droit, il avoue ses fautes, (qui ne peuvent être que bénignes comparées aux monstruosités du pirate amputé) laissant la voie libre à la justice.

Son bras gauche semble protétger l'indien au calumet (de la paix !); ce bras couvre aussi un bateau tout de noir vétu comme le point noir du YANG qui vogue sur des eaux  très ambiguës...

Il s'agit bien d'un combat entre le bien et mal,! ! !


 

 

 


  SILVER

Septembre 1990.             


Je suis chez Y, un ami, après l’avoir accompagné à l’aéroport (départ pour le Ghana), je venais récupérer mon sac à dos que j’avais laissé chez lui. Je m’installe sur le canapé avec un livre et commence à m’assoupir, je m’allonge avant de m’endormir complètement.

Brusquement je me réveille sous l’effet d’une horrible  sensation au niveau abdominal. Impossible de bouger ni d’ouvrir les yeux… Un son discordant (vibration-bourdonnement) insupportable accompagné de l’impression d’une présence malsaine derrière moi. Je reste dans l’incapacité de me retourner. Ce n’est qu’au prix d'un effort intensif de volonté que je finis enfin par y arriver…

Après avoir récupéré quelques minutes, je replonge à nouveau dans un demi-sommeil. Rebelote, nouvelle attaque sonore et vibratoire avec cette fois des images de rêve :

Je suis sur un balcon en présence de N. Aucune parole n’est échangée, alors que je tente vainement de me retourner pour apercevoir la « présence »… Toujours avec effort, je parviens finalement à me retourner. Toujours rien. Je prends mes affaires et dégage de la piaule totalement bouleversé.

Ce n’est qu’au retour (rapatriement sanitaire) de Y que j’ai commencé à me poser de sérieuses questions sur cette insupportable expérience. Il est revenu complètement « déglingué », après 15 jours de séjour africain… Il voyait des ondes partout, agissait comme un automate, les yeux brillants de mille feux, il ne savait même plus se servir d’un couteau et d’une fourchette !

D’après le témoignage fourni par un proche qui l’avait accueilli là-bas, il est devenu incohérent après seulement 2 jours de présence sur le sol africain.

Il fuguait, distribuait son argent et ses vêtements aux gens dans les rues d’Accra, il voyait des ondes et des « signes » partout… exemple : « ou étais-tu passé ? ». « J’ai suivi les panneaux. ». « Quels panneaux ? ». « Les signes qu’on a mis sur mon chemin. ».

Au bout de quelques jours, perdu dans le vague, ne répondant même plus a des coups destinés à le réveiller, notre ami commun, en accord avec un médecin du cru, décida de le faire rapatrier d’urgence.

Après 5 ou 6 semaines d’hospitalisation à paris, devant les regards consternés de sa famille et de ses amis, il finit par sortir grâce à des médicaments qu’il est toujours obligé de prendre aujourd’hui ( !).

Il a tenté, quelques années plus tard, d’arrêter ces remèdes et a fait une rechute spectaculaire, cette fois à Paris…

Mais voilà, une fois ses facultés retrouvées, il m’a raconté que le début de son délire a débuté dans l’avion qui l’emmenait au Ghana via le Togo (c'est-à-dire au moment ou je m’étais assoupi chez lui !!!)…L’ingestion d’un gâteau offert par son voisin de siège: un blanc antiquaire au Togo, haute carrure et barbichette poivre et sel.

Y lui avait même donné un surnom et il n’en démordait pas : SILVER (Argent).

Est-ce en rapport avec mon expérience sonore-vibratoire ? Oui, j’en ai eu la preuve par la suite.

A noter que depuis cette histoire, j’ai souffert pendant près de 3 ans de troubles du sommeil dont les symptômes étaient très proche de ceux ressentis chez lui. C’est finalement grâce à un que j’ai totalement analysé que ces manifestations ont progressivement cessé.

  Voir : la porte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Au delà du rêve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article