exemples de rêves analysés, prémonitoires etc.

Publié le par Onirix

 
 
 
 

 

 

 

LE REGARD…

 
1 - Réalité :


Mardi 3 octobre 2000 (St Gérard !!!). Palais des sports de la porte de Versailles à Paris.

 (première représentation, non officielle, des 10 commandements).

Je débarque comme d’habitude, noyé dans mes pensées, sur mon lieu de travail. Dès l’instant où je passe les portes, je ne reconnais plus l’endroit…

Les couloirs sont décorés avec des tentures colorées, des faux palmiers, des statues et des obélisques égyptiens, lumières tamisées, des gens en haillons et des « Cléopâtres » partout autour de moi (je me dis qu’ils ont du embaucher des hôtesses pour l’occasion)…

J’avance dans le couloir, surpris par ce déploiement de luxe. Soudain, à une bonne quinzaine de mètres devant moi, j’aperçois l’une de ces « Cléopâtres » qui me fixe. Nos regards se croisent et restent comme scotchés.

Je n’ai plus aucune notion du temps ni de la réalité, juste ces yeux braqués sur moi. C’est une fois arrivé à sa hauteur que je la reconnais : une placeuse déguisée en égyptienne…

Grillé sur place, comme un barbecue ambulant, je suis totalement décontenancé. Gérard***, un technicien, m’apprend que la soirée est réservée au soutien de l’armée israélienne et qu’une partie de la troupe manifestait son mécontentement à apporter son soutien aux organisateurs de la soirée (depuis 3 jours la violence faisait rage dans la régio : sharon sur la place des mosquées).

C’est en rentrant chez moi, après le boulot, que j’ai fait le lien entre les évènements de la soirée et un rêve que j’avais fait en octobre 1997…

 
2 - Le rêve :


un dimanche matin d’octobre 1997.

(A noter qu’au moment de ce rêve, se déroulaient de graves émeutes palestiniennes : creusement d’un tunnel sous la mosquée Al Aqsa)

Je me trouve dans un lieu qui ressemble à un musée, où un édifice religieux (église). J’admire des fresques qui ornent les murs d’un large hall. Elles montrent des personnages vêtus de tuniques au style très antiques, bibliques.

 

Tels des nomades, ils évoluent dans un milieu désertique (sable) parsemé de palmiers (oasis ?) et de statues d’animaux (sphynx ?), sur des fonds bleus azur (ciel).

J’arrive ensuite devant un escalier en pierre d’une dizaine de marches. Je commence à le gravir lorsque je remarque, une dizaine de mètres plus haut, une femme qui m’observe. Nos regards se croisent et se figent instantanément : coup de foudre ! Je la sens carrément subjuguée. Arrivé à sa hauteur, je la reconnais, il s’agit de l’actrice Annie Duperey !!!

Déboussolé, je poursuis mon chemin avant de me retrouver devant une nouvelle fresque. Etant situé très près d’elle, je la découvre de bas en haut : Elle représente un homme couché sur un lit, paré comme un roi (couronne), qui donne l’impression d’être mourant…

Au dessus de lui, semblant flotter dans l’air, un jeune homme tout vêtu de vert le regarde.

(Annie Duperey en Reine antique!)

 
3 - Remarques :

En comparant ces 2 histoires, l’une rêve l’autre réalité, on note des corrélations très intéressantes sur plusieurs points :

1-  L’atmosphère antique, égypto- moyen-orientale (palmiers, statues, tuniques d’époque).

2-   Le REGARD. Le scénario est strictement identique. Je déambule dans un couloir en observant les décors qui m’entourent, avant de rencontrer les yeux des dames en question. Même processus de fusion oculaire avec, cerise sur le gâteau, la reconnaissance des personnes une fois arrivé à leur hauteur (en l’occurrence, la placeuse du palais et Annie Duperey.)

 
4 - Analyse symbolique : 


A : Signification de la présence de l’actrice Annie Duperey dans le rêve :


La meilleure explication qui m’était venue à l’esprit en 1997 au moment du rêve faisait appel à une petite manipulation des syllabes… Annie Duperey = Annie du père Rey (du père roi). En parfait accord avec le personnage couché de la fresque. Mais cette conception, déjà intéressante, a nettement évoluée après la scène sur le plan du réel…


B : Le REGARD.


Véritable lien entre les 2 situations. Sur le plan symbolique, le regard est une fonction de l’œil… Puisque nous évoluons dans une ambiance égyptienne, autant y rester. Organe de la vision, l’œil symbolise la perception intellectuelle et intuitive. L’œil divin qui voit tout est figuré par le…SOLEIL.

En Egypte, l’œil (oudjat) était un symbole sacré, source de fluide magique, de lumière purificatrice.

Le ROI d’Egypte, Pharaon est un mot qui désigne en priorité la grande maison, le… PALAIS, puis s’étendit au maitre de maison. Rê, le dieu soleil, était doté d’un œil brûlant, il était représenté par un cobra dressé à l’œil dilaté, appelé Uraeus.

Dans la tradition de l’Islam, on le désigne par le mot AYN !!! Il désigne aussi une source universelle. Donc, Any = Ayn. Any Duperey = l’œil du père Ré !!!!!!!!

Selon les mystique et philosophes néo-platoniciens pour qui le monde est un rêve, les « universaux » (liens) existent éternellement dans la création. Ces idées éternelles correspondent aux idées ou archétypes de Platon : ce sont comme des yeux (des scènes de vie inscrites, qui se déroulent, inéluctablement, au rythme du temps). Voir mythologie.

A noter aussi la notion du mauvais œil, appelé en arabe ma’Iân (toujours l’anagramme ANY-AYN-YAN.)

Celui qui le possède, lorsqu’il regarde quelque-chose avec envie, occasionne à ce qu’il regarde un dommage.


C : Le Palais (des sports de la porte de Versailles sur le plan réel)


Le palais est la demeure du souverain, le refuge des richesses, le lieu des secrets. Pouvoir, fortune, science, il est tout ce qui échappe au commun des mortels. Le palais de…Versailles illustre le mythe solaire (Rê !) dans lequel s’inscrit Louis XIV ! (mythe axé sur le culte d’Apollon). La construction du palais est soumise aux lois de l’orientation qui l’inscrivent dans un ordre cosmique.

 

*Gérard est l'anagramme de regard !

Et voilà le travail.              

A noter que 3 ans après le spectacle des 10 commandements, j’ai appris la prochaine programmation du… ROI SOLEIL… Autant dire que je m’attendais à du « très lourd ». Je ne m’étais pas trompé...



 BYE BYE LADY DIE…

Voici ce que j'ai rêvé quelques jours après le décès de Lady Di.

Inoubliable!
Le matin du mardi 2 septembre 1997, je me réveille avec en tête les images d'un rêve en rapport avec l'accident de Lady Di qui s'était déroulé un peu moins de 3 jours auparavant: Je suis dans le métro,une station "aérienne", je m'approche du quai et regarde les rails disparaitre au loin, dans une ligne droite, un point de fuite dans la lumière du jour.

C'est alors qu'une idée me traverse l'esprit: "tiens, c'est là-bas qu'ils se sont plantés..." Je retourne sur mes pas et me retrouve face au mur de la station. Je le découvre de bas en haut, jusqu'à pouvoir lire le nom de cette station: Georges V (prince de Galles!) Réveille.

Je me lève pour aller chercher un plan du métro parisien. Voilà, "George V"...pfuiiiit !!! 
Tout droit direct à la prochaine station :pont de l'Alma ! 
Lieu-(mau)dit de l'accident...

Je ne savais même pas qu'elles étaient situées sur la même ligne de métro!

Quelques jours plus tard, j'entends Bernard Pivot à la radio parler de l'affaire. J'apprends que juste au dessus de l'endroit fatidique (le 13ème pilier fallait pas l'inviter) se trouve la place de la reine ASTRID (Sofia-Lovisa Thyra), reine de Belgique tuée dans un accident de voiture un... 29 août. 
Mon sang ne fait qu'un tour. Passez-moi le calendrier!
Lady-Di-Dodi (galeries) Al Fayed sont morts dans les dernières minutes d'un 30 août, le jour de La St FIACRE* saint patron des ...cochers*! 
Ca ne s'invente pas, surtout quand le 31 août fête les...ARISTIDE.
 (*Fiacre: voiture hyppomobile de louage à l'heure ou à la course.Déf.dict. Hachette)
C'était donc bien la St Chauffeur...où chauffard !!!!!
Effectuez une transposition des lettres, en l'occurence le S et le T, placez les après le A et vous obtenez Astriide
Considérez ensuite le E comme étant superflu, ajoutez le à la suite des 2 lettres qui ont été déplacées c'est à dire le S et le T et vous obtenez : Ste Astriid....
Coïncidences ou synchronicité? Son heure était arrivée ? A méditer...

PS: certains "signes" sont parfois aussi gros qu'un soleil d'été  au milieu du ciel à midi. Comme ce 11 août 1999, mémorable jour d'éclipse solaire et...
de la Ste CLAIRE...
CLAIRE = I.C.A.R.E. + L (pour mémoire, les AILES d'Icare fondent à l'approche du soleil symbole de la vérité) A +

 

 

Juste une petite précision sur l'origine des prénoms: Diana vient de la Diane romaine divinité de la chasse... 

ASTRIDE, évidemment d'origine germanique, signifie divinité de la fidélité! (Ars et Trud)
L'accident à eu lieu peu après minuit le 30 août (St Fiacre). Lady Di est décédée quelques heures après, le 31 août (St Aristide) 
Fouette cocher !!!!!


 

 

 

 

 

 

J'ai vu le Christ ce matin !

 


Dans la nuit du 29 au 30 octobre dernier, dans un rêve, j'aperçois au loin d'une fenêtre une femme en train de marcher sur un toit. Elle chancelle, glisse... je la vois tomber d'une hauteur impressionnante. Des gens accourent, alors que la victime se relève...totalement indemne. Pas même une courbature puisqu'elle monte un escalier et rentre chez elle sans même se retourner. D'un sentiment de peur, je suis passé à celui de  la stupéfaction...

Même scénario juste après. Une autre femme, probablement sur le même toit, titube et tombe à son tour. Elle se relève aussi ! S'agit-il de la même personne?

Je me retrouve ensuite en présence d'une autre femme inconnue ; je lui raconte les 2 scènes de chutes. Je lui dis "c'est peut-être un miracle, j'ai vu le Christ ce matin..." Elle me prend dans ses bras en pleurant ! ! !.

Changement de décors.

Je rentre dans ce qui ressemble à un café; deux hommes sont attablés et l'un d'entre eux sort de prison, je le sais, je le sens en le voyant.

L'autre est un acteur connu, pourtant je n'arrive pas à lui donner un nom....

Je passe à côté d'eux et le premier m'interpelle: " Tu ne dis pas bonjour? "

Je lui réponds " si, si, mais j'ai quelque chose dans la main..."

Et je dépose sur une table, derrière eux, un briquet que je tenais dans ma main droite.

 

Fin du rêve.

 

Le mardi matin, arrivé sur mon lieu de travail,  je dis bonjour à P. et lui demande si :

" la messe aura bien lieu aujourd'hui?" (en rapport avec des visiteurs ecclésiastiques du jour).

" Pourquoi tu veux te confesser? ".

Je lui réponds (en riant) :

" Non je viens de voir le Christ ce matin dans le métro..."

 

Et dans un sens...

 

Au moment de valider  mon coupon RATP, à ma gauche, je vois un grand échalas d' environ 1m85, maigre comme un clou, avec un grand manteau, longue barbe et cheveux longs... Bing ! Bling !

Je pense : mince...le Christ !!! (tel qu'il est représenté dans l'iconographie chrétienne)

C'est sur qu'il ne voulait ressembler à personne d'autre. Mais personne ne lui a demandé et pourtant tout le monde devait penser la même chose.

Bon, c'était la St Bienvenue.

Après une journée que je qualifierai de catastrophique, ce n'est que le soir que je me suis posé la question. Qui était cet homme?  Existe-t-il un lien entre lui et  ce que je dis à la femme dans mon rêve?

Si oui, c'est une corrélation puisque je prononce une phrase dans la réalité que j'avais déjà prononcée dans mon rêve quelques heures auparavant, sans m'en rendre compte sur l'instant...

Mais le pire de tout c'est que cette journée, qui s'est avérée dramatique sur un plan personnel,  j'ai mis 4 jour avant de me rendre compte que je l'avais rêvée quelques mois auparavant ! ! ! ( Aussi vrai de vrai que STUPEFIANT).

* A noté que j'avais déjà rêvé du Christ il y a une vingtaine d'années. Il me faisait face, légèrement sur ma droite, il était blond et imberbe (un peu comme sur la cène de Dali).

De son regard, il m'indiquait de regarder sur ma gauche, où des scènes de guerre étaient comme projetées sur un mur. L'endroit dans lequel nous étions ressemblait à une grotte.

Petit détour au royaume des symboles.

Déjà on remarque que l'on passe par les quatres éléments:

- L'air avec le toit synonyme d'ouverture sur le ciel.

- La terre avec les chutes des deux femmes.

- L'eau si on considère le Christ comme symbole du baptème (le pêcheur qui lave les pêchers).

- Le feu avec le briquet dans la deuxième partie ( Je pense savoir qui sont les deux hommes assis, mais ça, seul l'avenir me donnera peut-être un jour raison... ).

 

Le Christ  représente aussi le feu en tant que Sacré Coeur d'obédience solaire. En fait il les réunit tous (voir plus bas)

 

Fenêtre : Ouverture sur l'extérieur, elle permet de recevoir et de capter la lumière. En ce sens, elle peut-être considérée comme un OEIL. Vision et perception.

 

 

Christ : Synthèse des symboles fondamentaux de l'univers : Le ciel et la terre par sa double nature divine et humaine; l'air et le feu par son ascension et sa descente aux enfers.Tous les symboles de la verticalité (toit), de la lumière (fenêtre), du centre et de l'axe (les chutes).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article