Un Z qui veut dire Zidane

Publié le par Onirix




Double rencontre onirique avec Zinédine Zidane.

La première en 1997 avant la coupe du monde :

Je parle avec un présentateur de télévision qui me propose de déjeuner avec « eux ». Je refuse poliment tout en apercevant,au fond du couloir, derrière l’épaule de mon interlocuteur, Zidane assis sur un banc de vestiaire, totalement absorbé par ses pensées.

Je ne sais pas si les 2 "acteurs" de mon rêve se connaissaient déjà à l’époque, mais toujours est-il que le second a choisi par le premier pour recueillir son témoignage, d’après retraite...

Vous voyez de qui je veux parler ? Je n'en dirai pas plus...


 Le second rêve date de novembre 2006.

Je me trouve dans un bar un soir, c’est bourré à craquer, il fait sombre et l’atmosphère est enfumée. Je vois Zidane assis à une table, l’air paisible. Je lui adresse la parole sur je ne sais plus quel sujet… soudain il se lève d’un bond, visiblement furieux, et se rue au comptoir où des hommes sont accoudés. L’un d’entre eux l’a, semble-t-il, insulté…

Je m’approche et lui dis « tu vas quand même pas recommencer les mêmes conneries ? »

Il se calme, et on sort du café. La nuit est  déjà bien avancée. On marche en silence sur le trottoir en regardant l’immensité du ciel constellé. Désignant les étoiles il me dit avec son sourire habituel :«Ils sont là ! »

Je lui demande s’il y’en a aussi ici ?

Il acquiesce.

" Des gens connus ? ».

Il sourit et…Fin du rêve.

J’aimerai revenir à cette occasion sur le facteur qui a déclenché le retour du joueur en équipe de France et qui est vite passé aux oubliettes. Il faut dire qu’il a rapidement fait marche arrière devant la volée de bois vert des abrutis de tout poils, et Dieu sait s’ils sont nombreux…

Petit rafraichissement de la mémoire ( Juillet 2005) : « …Je dois avouer que c’est assez mystique. Cela m’échappe un peu…c’est même irrationnel, je suis le seul à pouvoir le ressentir véritablement. ».

« Une nuit à 3 heure du matin je me suis réveillé, et là j’ai parlé avec quelqu’un et je l’avais encore jamais dit à personne, même pas à ma femme…Jusqu’à mon dernier souffle je ne le dirai pas. C’est trop fort !... ».

« C’est une énigme, oui, mais ne chercher pas, vous ne trouverez pas. C’est quelqu’un que vous ne rencontrerez probablement jamais. Moi-même je ne m’explique pas cette rencontre… ». A la question du journaliste de France Football « c’est divin ? », la réponse fuse : « Cette personne existe, mais ça vient de tellement loin. Et durant des heures, j’étais seul avec elle, et j’ai pris la décision de revenir (sic !). C’est à cette heure qu’elle est née ! Je n’avais jamais connu ça, j’étais comme interdit devant cette force qui dictait ma conduite, et j’ai eu comme une révélation, un besoin de revenir aux sources…et c’est une force irrépressible qui s’est emparée de moi à ce moment-là. Je devais obéir à cette voix qui me conseillait… ». Le journaliste : « ça va, vous vous sentez bien ? ».

« Mieux que jamais ! Tout est clair, mais vous voyez, si vous-même doutez déjà de ce que je vous avoue ici, que vont penser les autres ? ». On connait la suite, le Z s’est rétracté en parlant de son…frère Hum qui va croire à ça après un tel discours ? Les gobeurs de mouches ?

En tout cas le gars, le regard collé au ciel à chacune de ses apparitions sur le terrain, était intimement persuadé d’atteindre la finale. Après c’était moins sur et il le savait !

Il y a effectivement un mystère Zidane, et je reste persuadé qu’on en saura plus un jour…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article