Un bébé à l'étouffée

Publié le par Onirix

Analyses des rêves

Rêves prémonitoires, analysés etc.

Au delà du rêve...


Rêve envoyé par SYLVIE le 15-07-2009 à 12h08

 

Bonjour, voici mon rêve :

Je suis dans une voiture, il y a un bébé à coté de moi dans son siège auto, il porte un manteau très épais et très chaud, couleur beige ou marron clair, et a un sac plastic sur la tête, je lui enlève vite, apparemment, les autres occupants du véhicule ne voient pas ce qu'il se passe et ne me voient pas, pour eux j'ai l'impression d'être invisible... sortie de ce rêve, j'ai l'impression d'avoir une boule, une sphère grise devant moi.
Merci beaucoup
Sylvie

 

 

Réponse :

 

Nous vivons dans un monde de symboles, et un monde de symboles vit en nous !

 

Voiture :

 

Comme tout véhicule, la voiture symbolise l’évolution en marche et ses péripéties. Un véhicule en rêve est une extension du corps (ce dernier n’étant d’ailleurs qu’un véhicule qui nous permet de nous déplacer).


Si le rêveur se trouve à l’intérieur, elle prend alors un symbolisme individuel.

Suivant ses caractéristiques (neuve ou vieille) elle exprime la plus ou moins bonne adaptation à cette évolution.  Le moi du rêveur peut être dominé par un complexe (de culpabilité dans ce cas précis ?), surtout s’il ne se voit pas conduire lui-même le véhicule. Dans cette configuration, la maitrise est déterminée par la personnalité  et (ou) l’idéologie du chauffeur qui pourrait également être un autre aspect de la personnalité du rêveur…

  La manière de piloter est donc primordiale si, par exemple, dans le rêve, la conduite semble dangereuse. Chaque situation indiquera la bonne ou mauvaise façon de mener son existence, soit sur un plan objectif, soit sur un plan subjectif…

De part sa précision mécanique, la voiture oblige en effet à une parfaite maitrise de soi alliée à une excellente adaptation de la conduite.

Il est demandé pour cela de bien maitriser ses impulsions et réactions, avoir le sens des responsabilités, et savoir observer le code de la route (loi, règle du jeu, morale).

Autonomie psychologique !

Se sentir dans une voiture dans laquelle on n’a pas le droit de se trouver indique que le rêveur s’est engagé à tort dans une direction de vie (objective ou subjective) qu’il n’était pas en droit d’adopter.

Une voiture écrasant un enfant peut signifier que l’élan vital, le développement de la personnalité, les pressions extérieures n’ont pas tenu compte d’un attachement persistant à l’enfance et de ses valeurs psychologiques. Une résistance intérieure à la loi du mouvement et du changement inéluctable.

 

 

L’enfant (nouveau-né) :

 

Symbole d’innocence, de pureté, de spontanéité, de simplicité naturelle.

Paisible, concentré, il agit sans intention de nuire, ni arrière pensée. (Traditions hindoue et chinoises - Lao Tseu / taoïsme).

Innocence, car il est antérieur à la faute. L’état édénique qui marque un retour à l’état embryonnaire.

C’est la raison pour laquelle il est une constante de l’enseignement évangélique : « si vous ne devenez pas comme des petits enfants, vous ne rentrerez jamais dans le Royaume des Cieux » (Matthieu 18)

Les anges sont, par ailleurs, le plus souvent représentés sous des traits d’enfants (chérubins).

L’image de l’enfant peut représenter une victoire sur la complexité, l’anxiété, et la conquête  de la paix intérieure et de la confiance en soi…

 

Siège :

Le siège est universellement reconnu comme un symbole d'autorité (voir trône).

En effet, recevoir assis est la manifestation d'une supériorité, d'une autorité.

Par exemple, le Saint siège est la représentation de l'autorité divine dont le pape est investi en tant que souverain pontife.

 


Manteau (peut-être important pour ce rêve !) :

 

Le manteau (brat) fait partie des attributs royaux des dieux d’Irlande, de nombreux mythes s’en font l’écho, dont celui de Mider, Dieu de l’Autre Monde, qui réclame en compensation de son œil crevé au cours d’une rixe : un char, un manteau, et la plus belle jeune fille d’Irlande en mariage. Ce manteau est sans nul doute celui de Manannan  (autre nom de Mider), qui est un manteau…d’INVISIBILITE et d’OUBLI !!!

 Voir la tarnkappe de Siegfried dans le « Nibelungenlied »

Dans un autre récit, « Serglige ConCulaind » (Maladie de Cuchulainn), le dieu secoue son manteau entre sa femme Fand (hirondelle) et le héros Cuchulainn (link,) dont elle était devenue la maitresse. Afin qu’ils ne se rencontrent plus, il la rend INVISIBLE

.Le manteau est le symbole des métamorphoses par l’effet d’artifices humains et des personnalités diverses qu’un homme peut assumer.

Revêtir le manteau c’est aussi, tel le moine, se retirer du monde en prononçant des vœux. Séparation du mondes et de ses tentations, le renoncement aux instincts matériels, faire le choix de la sagesse pour assumer une dignité, une fonction, un rôle dont le manteau (ou la cape) est l’emblème. Symbole de celui qui le porte par voie d’identification.

Ainsi à l’instar d’Elie qui lègue le sien à Elysée, ou les maitres soufis qui en couvrent leurs disciples afin de leur conférer leurs pouvoirs.

 

 

Marron (brun) :

 

Le brun se situe entre le rouge et le noir. Couleur de la terre, de la boue, et de l’argile, il rappelle aussi la feuille morte de l’automne (d’où un vêtement chaud ?).

Chez les romains comme dans l’église chrétienne, il est la couleur de l’humilité (humus = terre) et de la pauvreté qui incitent certains religieux à se vêtir de bure (voir le moine et le manteau ci-dessus !).

Egalement couleur des excréments (que les nouveau-nés produisent en grande quantité…), ce qui n’est pas forcément malsain quand on s’attache à la particularité de son

Symbolisme.

En effet, les excréments comme le réceptacle des forces régénératrices, est considéré comme la puissance biologique qui résiderait en l’homme et pourrait être récupérée (Le crottin n’est-il pas le meilleur des engrais ?). Ce qui apparait comme une matière dénuée de valeur, en serait au contraire, le plus chargé…

Les significations de l’or et des excréments se rejoignent en maintes tradition (Bambaras et  dogons du Mali, tribus amérindiennes), et certains radiesthésistes vont même jusqu’à affirmer que leurs vibrations sont équivalentes !

Idem en alchimie qui y voit un processus d’assimilation et de transformation de l’énergie cosmique (nourriture = atome voir PAR L’ESPRIT DU SOLEIL... )

 

Tête :

Siège de la pensée (principe actif), donc de l’autorité, elle symbolise l’esprit manifesté par rapport au corps qui représente la  manifestation de la matière.

Par sa forme sphérique (! ! !), la tête humaine est comparable, selon Platon, à un univers. Elle est un microcosme. Ordinateur de bord, c’est vers elle que convergent tous les sens. Siège notamment de : l’odorat (nez), l’ouïe (oreilles), la vue (les yeux), le goût (la bouche). Ce dernier est aussi l’instrument de la parole, et avec le nez, celui de la respiration (ce qui nous intéresse ici).

 

Respiration : Les plus anciennes traditions font de la respiration un rythme binaire :

L’expiration et l’inspiration qui sont en fait un système d’épuration (absorption d’air pur et rejet d’air vicié). Ce que l’Inde appelle kalpa et pralaya (centripète et centrifuge ; attraction et répulsion). La loi du mouvement dont le centre dans le corps est le cœur. Donc, la respiration c’est s’assimiler le pouvoir de l’air, lui-même symbole du souffle spirituel. La normalité respiratoire est fondée sur l'inspiration nasale et l'expiration buccale, c'est à dire l'air pur par le nez et l'air vicié par la bouche. La respiration est le facteur essentiel de la vie : on ne peut vivre sans respirer. Respiration et vie sont donc synonymes, un pont entre l'âme et le corps ! Nous respirons continuellement, de la naissance à la mort, y compris dans le sommeil, ou, au pire, dans le comas. Il s'agit donc d'un acte instinctif primordial indépendant de notre volonté. Dans le bouddhisme tantrique, il est conseillé de prendre conscience de l'état de neutralité qui sépare l'inspiration de l'expiration. Instant neutre, éternellement présent.

 



Sphère :

 

Volume du cercle (perfection) comme le cube est celui du carré, elle représente le spirituel comme opposé au matériel : la totalité céleste. Dans le « Timée », Platon expose l’univers sous forme de sphère donnée au vivant qui enveloppe tous les vivants…

Chaque point qui la compose est équidistant du point central. Voir un cercle tracé par un compas dont la pointe centrale (invisible) définit la circonférence. Car si une ligne est un ensemble de points, le cercle est une ligne fermée et chacun de ses points peut en être l’origine et la fin, à l’image de l’ouroboros,  le serpent qui se mord la queue. Qui avale et qui recrache ?

Ah oui, j'ai oublié le sac que l'on se met sur la tête pour pour se cacher le visage, comme une honte, mais également, bibliquement parlant, se revêtir d'un sac c'est porter le deuil...

 

 

 

  « Attention, seul le rêveur est en mesure de remonter le fil d'un rêve, car il est le seul à connaitre les détails de sa vie capables de l'aiguiller. Réfléchir aux éléments du rêve, mais aussi sur des coïncidences qui peuvent survenir dans la même période, ou dans l’avenir, sur le plan de l'éveil... »

 

 Sylvie, la voiture ne t’appartient pas et  tu ne la conduis pas, il ne s’agit donc pas d’un symbolisme individuel mais d’un suivi idéologique dans lequel t’entraine le conducteur. Je m’explique : au contraire du cheval, du vélo ou de la moto, l’auto est un mode de transport en commun.

Rêver de voyager dans un train ou encore un avion implique l’adhésion à une croyance ou une idéologie commune partagée par les passagers, et promulguée par le conducteur du train, ou le pilote de l’avion.

Par exemple : une croyance philosophique, religieuse, ou encore un programme politique. Dans le genre, dans un rêve, il est préférable d’assister à un crash d’avion que de se trouver à l’intérieur…

Si tu es invisible aux yeux des autres passagers, c’est peut-être que ton avis n’est pas pris en compte dans ce périple. Ils l’ignorent totalement, même si cet avis semble vertueux (voir symbolisme du bébé). Serait-ce la raison du sac en plastique qui couvre la tête de l’enfant et qui l’étouffe ?

Voudrait-on empêcher ton instinct maternel et judiciaire de s’exprimer ?

Anéantir ton droit légitime d’autorité sur toi -même ? Saper ta volonté ?

En retirant prestement le sac de la tête de l’enfant, tu refuses cet état de fait, sans en avertir le chauffeur. Ce qui peut signifier que tu refuses son point de vue sans oser lui avouer.

La présence de la sphère est très étrange, et j’aimerai vraiment en savoir plus à ce sujet (les sensations ! ! !). Quoiqu’il en soit, comme tu as pu t’en apercevoir, son symbolisme est lié avec celui de la tête, et c’est sans doute dans cette voie qu’il faut chercher. Mais aussi dans son sens de perfection universelle…

De ce fait il me semble que si une situation de choix se présente à toi, concernant un évènement mettant en cause un principe moral et (ou) humanitaire, laisse ton cœur parler et ne te laisse jamais influencer par quiconque voudrait mettre en doute ta sincérité et ta réflexion. C’est juste un conseil...

Il faut vraiment apprendre à se faire confiance quand on est sûr d’une cause noble.

 

Garde ce rêve en mémoire et sois attentive…

 

Reste à l’écoute, il est possible que d’autres réflexions me viennent à l’esprit.

 

En espérant avoir apporté une pierre à ton édifice, je te souhaite une bonne continuation.

 

Onirix

 

PS : J'ai une explication plus subjective, mais il m'est impossible de t'en faire part pour le moment...

En attendant, n'hésite pas à me soumettre d’autres éventuels songes, je me ferai un plaisir de t’aider.

 

 


 

Publié dans Analyses des rêves

Commenter cet article

Onirix 17/09/2009 00:29

C'est en rapport avec ta sphère ! ! ! ! ! !J'aurai besoin d'un peu de temps, mais tu verras ça demain...Bonne nuit

sylvie 16/09/2009 18:00

Coucou Onirix, ok j'essaie de rester "branchée", dès que j'ai lu je te laisse un message ok ?

Onirix 16/09/2009 17:55

sylvie 15/09/2009 08:12

Bonjour Onirix,
alors voilà le rêve que j'ai fais au début del'été environ..... je suis en voiture avec mon mari, je ne connais pas l'endroit où nous sommes.C'est mon mari qui conduit.Il me dépose à un endroit, je crois que nous cherchons un bureau de tabac ou autre commerce , je ne sais plus.... je sais qu'à l'endroit où il me dépose, je vais trouver ce commerce, mais je me retrouve devant un mur gris sans porte, il faut que je touche le mur à plusieurs endroit pour trouver la porte invisible, en la touchant, elle s'ouvre. Dans ce tout petit commerce, c'est gris, très gris ! j'achète ce que je voulais, met dans un sac à dos, ce n'est pas lourd, mais quand je sors de ce magasin, j'ai l'impression d'avoir un poids énorme à transporter sur le dos, tout est gris, je suis mal...je cherche mon mari qui m'attend dans la voiture, il était parti chercher une place de stationnement.... je n'en peux plus, je panique jusqu'au moment ou j'aperçois la voiture avec mon mari à bord, et là toute la grisaille s'envole, et le sac ne pèse plus un poids énorme... mon rêve s'arrête là mais ce qui m'a le plus marqué dans ce rêve, c'est cette environnement gris, la porte invisible que je dois trouver et le retour "à la normale" quand je retrouve mon mari et voiture.
Voili voilà ... merci beaucoup Onirix pour tout ce que tu fais, et en plus tu le fais super bien

Onirix 16/09/2009 16:33



Finalement il est assez intrigant ce rêve, en rapport avec le précédent mais aussi avec ce que tu m'as raconté précédemment. Tu vas comprendre ce que je veux
dire quand j'aurai fini...
Essaye de rester "branchée", car ce que je vais t'envoyer dans les commentaires avant de publier sera assez rapidement effacé.








sylvie 13/09/2009 17:14

Coucou Onirix,Alors je me souviens que petite je savais quand je voyais quelqu'un pour la dernière fois, je ressentais que cette personne allait mourir, j'ai toujours ressenti également quand les gens ne sont pas bien, j'ai toujours été attirée par le paranormal mais je me souviens que je ne devais pas en parler car j'avais une grand-mère qui parlait avec  les morts, soulevait des objets rien que par sa volonté et elle était considérée comme une sorcière (il y a de cela une cinquantaine d'année) mais je ne l'ai appris que plus tard en entendant une conversation dans ma famille, conversation que je n'aurais pas du entendre....j'ai voulu faire des études pour être assistante sociale, mes parents n'ont pas voulu car trop loin de chez moi (20 km !!!!! l'excuse était que c'était trop loin je ne sais pourquoi je n'ai pu réellement faire ces études) dans le meme temps on m'a décelé une grave scoliose, corset, kiné tous les jours...etc... je me suis dirigée vers le secrétariat, ce qui ne m'a jamais plus... pour le coup ensuite je me suis retrouvée à faire des ménages et garder des enfants, j'en ai eu moi meme 3. Mes problèmes de dos se sont aggravés méchament pendant ces trentes dernières années, j'ai été obligé de m'arrêter de travailler, traitements lourds, morphine, entre autres.... et l'année dernière, un matin, je me suis levée sans plus ou presque de douleurs (en tout cas plus obligée de prendre de lourds traitements!!) plus de tachychardie, j'ai arrêté de me ronger les ongles sans m'en apercevoir, alors que je les rongeais au sang depuis petite !! et d'un tempérament très impulsif, nerveux, je suis devenue beaucoup plus zen, patiente, détendue.... et ce magnétisme est apparu environ deux mois après j'ai ressenti une entité, une présence, un parfum près de moi et depuis quelque fois des contacts par écriture automatique (mais cela je ne le fais pas trop souvent). Depuis l'année dernière je me sens enfin utile sur cette terre comme si je naissais pour la seconde fois mais là personne pour m'empêcher de dire ou ressentir des choses qui font peur à certains.Je te posterai bientot l'autre rêve marquant que j'ai fais dans la même période que celui du bébé étouffé si tu es ok.
tu dis "L’image de l’enfant peut représenter une victoire sur la complexité, l’anxiété, et la conquête  de la paix intérieure et de la confiance en soi…" c'est tout à fait ça oui ... pendant 20 ans j'ai été complexé de ne pas pouvoir travailler comme tout le monde, de boiter quand je pouvais marcher, l'anxiété, oh oui et pour tous les gens qui m'entouraient j'étais anxieuse pour eux aussi !!! et maintenant oui, je suis à la conquête de la paix interieure et la confiance en moi
mille merci Onirix !!!!!!!!

Onirix 13/09/2009 23:02


Tu es quelqu'un de très intéressant Sylvie. Je vois que tu as beaucoup souffert en silence et que tu es sur la voie d'une certaine rédemption, et ça fait vraiment plaisir; Je relirai ton message
demain, car il commence à se faire tard. Tu es ce que l'on appelle un sujet psy. Je connais ça moi-même et c'est de famille. Je t'en dirai plus les jours qui viennent.
Pas de soucis pour l'autre rêve, au contraire ce sera avec grand plaisir.
Je te souhaite une bonne nuit, et à bientôt.

Onirix