La fumée vit !

Publié le par Onirix

Rêve envoyé par Sylvie le 16 septembre 2009.

Alors voilà le rêve que j'ai fais au début de l'été environ...je suis en voiture avec mon mari, je ne connais pas l'endroit où nous sommes. C'est mon mari qui conduit.
Il me dépose à un endroit, je crois que nous cherchons un bureau de tabac ou autre commerce, je ne sais plus.... je sais qu'à l'endroit où il me dépose, je vais trouver ce commerce, mais je me retrouve devant un mur gris sans porte, il faut que je touche le mur à plusieurs endroit pour trouver la porte invisible, en la touchant, elle s'ouvre. Dans ce tout petit commerce, c'est gris, très gris ! j'achète ce que je voulais, met dans un sac à dos ce n'est pas lourd, mais quand je sors de ce magasin, j'ai l'impression d'avoir un poids énorme à transporter sur le dos, tout est gris, je suis mal...je cherche mon mari qui m'attend dans la voiture, il était parti chercher une place de stationnement.... je n'en peux plus, je panique jusqu'au moment ou j'aperçois la voiture avec mon mari à bord, et là toute la grisaille s'envole, et le sac ne pèse plus un poids énorme... mon rêve s'arrête là mais ce qui m'a le plus marqué dans ce rêve, c'est cette environnement gris, la porte invisible que je dois trouver et le retour "à la normale" quand je retrouve mon mari et la voiture.


 Réponse

Inutile de revenir sur la signification de la voiture qui, soit dit en passant, semble être un élément de rêve récurrent chez toi…alors passons directement au :

 

 

 

Tabac : Les indiens d’Amérique du Sud notamment en Amazonie accordent diverses propriétés au tabac, en particulier celle d’éclaircir (mélange de noir et de blanc ?) l’intelligence tout en maintenant, ceux qui en font usage, forts et joyeux.

Dans un rituel, le chaman de la tribu soufflait la fumée* sur les guerriers en prononçant une incantation qui disait : «  Afin que vous surmontiez vos ennemis, recevez l’esprit de force ».

Ils pensaient aussi que la fumée soufflée sur les patients accentuait la puissance de leur souffle.

Dans un même registre de croyance, du jus de tabac est projeté dans les yeux du candidat-chaman afin de lui donner le don de clairvoyance…

 

Calumet (tabac-indiens) :

Chez les indiens de la prairie, utilisé pour la paix ou pour la guerre, il représente l’union de la matière au spirituel.  L’homme qui, par l’intermédiaire de la fumée volatile du tabac (qui n’est autre que le souffle de son âme), adresse une prière au dieu suprême céleste.

Tous les textes Sioux, Osages, Cheyennes, Comanches, Dakotas etc. décrivent le calumet comme un être humain, chacune de ses parties recevant le nom d’une partie du corps. La vie humaine se trouve ainsi en harmonie avec la nature.

Le calumet assure puissance et invincibilité, arbitre de la vie et de la mort. Le seul fait de le montrer aux ennemis, c’est s’assurer la victoire (sur l’invisibilité ?)

Emblème sacré de la MEDECINE, il est utilisé en cas d’affaire sérieuse ou d’importance vitale.

Mais l’image importante à retenir en visualisant cette fumée qui monte au ciel ne serait-elle pas le reflet du passage de la vie à la mort ? L’élévation de l’âme « extirpée » du corps matériel pour rejoindre le ciel immatériel ?


La fumée (le plus souvent associée à la couleur grise) s’élève comme une colonne (vertébrale = dos) avant de s’échapper par le trou d’une cheminée ou d’un dôme (demi sphère) : sortie du cosmos !

Il est dit que les druides savaient le nombre de malades qui habitaient une maison en regardant la fumée qui en sortait, la fumée étant en quelque sorte la respiration de la maison et plus particulièrement celle de ses habitants…

 


 

Mur :

Séparation ou protection, c’est selon le coté où on est placé…

Soit on veut empêcher des influences malsaines de le franchir, soit on veut empêcher des influences saines d’en sortir…

Donc le mur, comme le couteau, est à double tranchant !

Le mur (muraille) est donc généralement synonyme de protection. Mais jusqu’à quel point si on considère que tout bouclier appelle le glaive ?

Ainsi, des murs tombent et le monde s’en réjouit, d’autres sont construits et certains s’en réjouissent aussi.

La signification la plus fondamentale du mur est celle qui sépare les « frères  exilés » de ceux qui sont toujours restés…

Dans l’antiquité un Mur blanc séparait la haute et la basse Egypte.

Une séparation entre individus, familles, tribus et nations...

Jusqu’à la séparation entre Dieu et sa créature ?

Entre les souverains et leurs peuples ?

 Entre la conscience de justice humaine propre à chaque individu ou celle vulgarisée par des manipulateurs qui se considèrent supérieurs

Chaque mur murmure destruction…

 

Porte :

Symbole de passage entre deux états, deux mondes opposés, le connu et l’inconnu, la lumière et les ténèbres. La porte ouvre sur le mystère. Elle révèle un passage en invitant à le franchir. C’est l’invitation au voyage vers un au-delà…

Comme le trou du dôme de la tente par où passe l’axe du monde (axis mundis), c’est aussi l’alternance du yin et du yang.

Dans le même ordre d’idée, l’ouverture et la fermeture (double mouvement) de la porte sont en rapport avec le…rythme respiratoire ! ! !

Dans les traditions bibliques, l’importance de la porte est immense en ce qu’elle donne accès à la révélation.

Ainsi, le Christ en gloire est figuré  aux tympans des portails des cathédrales parce qu’il est lui-même la porte de justice du Royaume des Cieux par laquelle seuls les justes entreront…

Franchir une porte, c’est changer de niveau, de centre, de vie, possibilité d’accès à une réalité supérieure.

Il faut aussi noter les variations apportées selon qu’elle soit ouverte, fermée, ou encore enfoncée. Car il ne faut pas oublier que ses fonctions de fermeture et d’ouverture sont liées à la serrure et à la clé qui permet d’entrer…

 

Gris (probablement l’élément en rapport avec le rêve précédent) :

 

Le gris, constitué du noir et du blanc, désigne dans la symbolique chrétienne la résurrection des morts. C’est la couleur de la cendre et du brouillard. Le gris est la couleur du demi-deuil qui, comme le temps brumeux, installe une impression de tristesse, de mélancolie, relative aux saisons automnales et hivernales.

Quand aux rêves qui se déroulent dans une atmosphère grisâtre, ils se situent dans une couche reculée de l’inconscient qui demande à être éclairé par une prise de conscience.

Dans la génétique des couleurs c’est le gris qui est perçu en premier lieu, et c’est lui qui reste, pour l’homme, au centre de sa sphère des couleurs. Le nouveau né vit dans le gris ! ! !

 A partir du moment où l’enfant vit les yeux ouverts, toutes sortes de couleurs l’entourent de plus en plus. Il prend conscience du monde des couleurs au cours de ses trois premières années. Habitué au gris, il s’identifie à celui-ci !

Ainsi, quand il se trouve confronté aux êtres et aux objets, son gris devient le centre du monde de la couleur, son terme de référence ; il comprend alors que tout ce qu’il voit est couleur…

La prédominance de la couleur dans le monde des formes explique le mimétisme dans le monde animal et végétal ainsi que le camouflage dans le monde humain.

L’homme est gris au milieu du monde chromatique, représenté par analogie avec la sphère céleste dans la sphère des couleurslink C’est parce qu’il est le produit des sexes opposés que sa position est dans le gris central de la sphère chromatique harmonique ‘toutes les paires de contre-couleur existent dans un équilibre parfait (encore le yin et le yang). L’homme, de tout temps, cherche à concrétiser les couleurs* parfaites qu’il imagine et voit dans la vie et dans ses rêves. Il a besoin de la contre-couleur car il est le gris moyen entre toutes les couleurs opposées. L’homme sent qu’il se trouve au centre de cette sphère chromatique parfaite où se trouvent les couleurs reliées en un parfait équilibre (champ de forces chromatiques), comme un reflet très sensible aux points cardinaux et au zodiaque.

 

* Il faudrait considérer un principe important au sujet des couleurs (élément le plus souvent ignoré de tous, y compris dans des domaines artistiques tels que la peinture ou l’architecture, ce qui est quand même un comble…)

D’abord, tout est dans la perception. (visuelle pour l’occasion) : les couleurs observées sont fausses !

Tel objet, telle chose, ou tel animal observé, révèle la seule couleur refusée du spectre lumineux ! ! !

Ainsi une fleur que l’on voit bleue (pour rester romantique) est tout sauf bleue…

En effet, elle « absorbe »  la lumière blanche composée de la gamme chromatique du spectre lumineux, mais refuse catégoriquement le bleu qui, de ce fait, est répercuté sur nos rétines !

 

 

 Comme tu peux le remarquer ce rêve gravite autour de certains éléments déjà présents dans le rêve du bébé : sphère mais aussi respiration.

C’est étrange mais depuis environ quatre semaines je lis un bouquin qui était dans ma bibliothèque depuis moultes années sans que j’ais daigné m’y intéresser plus que ça…erreur. C’est un ouvrage d’une précision et d’une clarté stupéfiante sur les techniques de respiration dans l’enseignement du bouddhisme tantrique…

 

 En ce qui concerne le rêve, je sais que tu avais de graves problèmes de dos n’est-ce pas ?

Peut-être est il lié à une aide que ton mari t’aurait apporté ?

Mais comme le physique en rêve se rapporte généralement au psychique…

Serait-ce un problème moral où on t’aurait délesté du poids d’une faute, ou d’une charge mentale trop lourde à porter pour tes seules épaules ?

La seule apparition de ton mari au volant de la voiture te fait l’effet d’une thérapie, car tu sais que tu n’es plus seule et que tu as confiance en lui et (ou) dans l’endroit où il est sensé t’emmener…

Autre chose me chagrine au sujet de ta grand-mère qui possédait apparemment des dons particuliers que personne dans ton entourage n’osait aborder en ta présence.

Je pense que c’est une grave erreur, surtout que tu n’es plus une…enfant !

Renseigne-toi le mieux possible, quitte à pousser une gueulante auprès des personnes qui auraient des renseignements importants à te fournir sur le sujet. Je trouve inadmissible de laisser ce genre d’évènements cachés sous prétexte de ne pas effrayer ou de ne pas vouloir faire preuve d’excentricité. D’autant plus au sein d’une famille…il faut accepter la vérité, c'est-à-dire de voir les choses en face quitte à ce qu’elles dérangent un ordre préétablit.

 

D’ailleurs, c’est peut-être bien ça le sac plastique qui étouffe l’enfant, et la porte invisible que tu cherches à franchir ? (personnellement je tablerai vraiment là dessus)

 

Publié dans Analyses des rêves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 21/09/2009 17:43

zut ! dans mon copier coller, j'ai oublié le "mille mercis Onirix" !!

sylvie 21/09/2009 17:40

Bon je le reprendrai déjà à la bibliothèque lol histoire de voir si avec de la patience je peux l'apprivoiser lol et faire comme tu l'expliques, ne pas s'en tenir au symbolisme du terme comme j'ai pu le faire, ce qui m'a de suite démotivée . Merci pour toutes ces infos Onirix, je prends note des titres ;)
Oui ça fait toujours du bien de pouvoir parler de ce genre de choses et je te remercie pour tout ce que tu fais, m'aider oui je ne demande pas mmieux je n'ai personne qui puisse m'aider à comprendre, à évoluer surtout, et c'est surtout ce que je recherche,bien que je pense qu'il ne serve à rien de vouloir amplifier les phénomènes, qu'ils viennent d'eux meme surement...pour les publier je ne sais pas, c'est comme tu veux je ne trouve pas qu'elles soient sensationnelles, tes "aventures", par exemple sont beaucoup plus "impressionnantes" Onirix, à mes yeux en tout cas
Je m'en vais de ce pas écouter la vidéo

sylvie 21/09/2009 10:17

Coucou Onirix !Pour ma grand-mère c'est malheureusement une impasse, je ne suis meme pas sur que ma mère y mette de la mauvaise volonté, c'est comme si volontairement elle avait tout oublié sans en être vraiment consciente.
Alors j'avais environ 25 ans, en sortant de mon bain, j'ai vu un cercueil avec un drap blanc dessus, un nom et ce nom correspondait à quelqu'un que je connaissais, j'ai appris le lendemain qu'à l'heure où j'ai "vu" ce cercueil, cette personne décédait.Quand mon mari a perdu sa grand-mère, pour d'autres raisons il était très mal psychologiquement, pleine dépression, à ce moment là, quelques jours après son décès, je regardais tranquillement la télé et tout d'un coup, elle m'est apparue tout habillée de blanc en me disant de ne pas m'inquièter qu'elle protègerait son petit fils.Un jour, au moment ou j'allais m'endormir, j'ai vu un accident, j'ai pu décrir le lieu (que je ne connaissais pas),le nom de la ville, la couleur d'une voiture, et la tenue vestimentaire jusqu'à la ceinture de la personne incriminée, mon mari le lendemain part travailler sur un chantier et en revenant me dit que ce que je lui ai dit la veille s'est passé le matin même, tous les détails étaient exacts.Un soir en me levant de table, j'ai eu un malaise sans raison apparente, j'ai appris plus tard car à ce moment là je ne parlais plus à ma mère, que son ami était décédé à ce moment.Un soir, quand mes deux premiers enfants étaient encore petits, au moment de les border, mon père (décédé) est apparu à côté de moi et m 'a dit de ne pas m'inquièter qu'il protégerait mes enfants.Depuis je n'ai plus "vu", j'ai même fait abstraction de tout ce qui touchait au spirituel pendant de longues années pas par peur car je n'ai jamais eu peur, bien au contraire..... et depuis l'année dernière, je ne vois plus mais je ressens par des frissons la présence de personnes décédées, quelque fois des messages par écriture inspirée.
Ha oui, aussi un rêve récurent que je ne fais pas souvent (il se passe plusieurs années avant que je le refasse à chaque fois mais..) je courre, je courre très très vite car on me poursuit, je ne vois que mes jambes,et je ne vois pas qui me poursuit, je sais que c'est un homme, et je dois grimper une colline qui n'en finit jamais, au moment ou je suis au point d'arriver au sommet, je me réveille effrayée.ça fait un moment que je ne l'ai pas fait ce rêve d'ailleurs !
Oui je vois que tu es blindé et c'est pour cela que je n'ai pas l'impression de passer pour une folle à te raconter ce qui m'est arrivé, car comme tu le sais pas toujours évident d'en parler librement, on te catalogue vite comme folle à lier.
Pour la sortie astrale, ça doit être flippant, mais génial !!! j'avoue que j'aimerais expérimenter, mais ça me fait peur.
Je comprends et approuve totalement ta manière d'avoir agit concernant ton ami et le blog !
Pour le livre c'est gentil de m'aiguiller j'ai peut-etre une idée mais ..... " dictionnaire des symboles de Jean Chevalier" ? si c'est lui, je l'ai emprunté un jour à la bibliothèque houla la lol, complexe pour moi lol.
Pourquoi attention à la sphère chromatique grise ? tu m'inquiètes lol
Ma couleur favorite est le bleu foncé.
Voilà Onirix,j'espère n'avoir rien oublié
bises et merci beaucoup pour ta gentillesse et ta disponibilité

Onirix 21/09/2009 16:23



Bingo Sylvie ! Il s’agit bien de l’ouvrage dont tu parles. Je ne saurai que trop te conseiller de l’acheter. Il est vieux de plus de trente ans, mais tu le trouves toujours et encore en
vitrine de tous les rayons ésotériques de France et de Navarre (y compris à la FNAC). Pourquoi ? Le meilleur reste à jamais indémodable…


Ce livre j’ai dû l’acheter pas loin de 10 fois (3 pour moi à cause de l’usure, le reste en guise de cadeaux…). Et tu sais quoi ? Comme tout dico qui se respecte, je ne l’ai toujours pas lu
en entier, tout en ayant lu plusieurs fois certains passages. Et c’est bien comme ça puisque je sais qu’il me réserve encore une part de mystère prête à être éclaircie…


Tu as raison de penser qu’il est emprunt de complexité, c’est la raison pour laquelle il faut s’en servir comme d’une boussole afin de pouvoir évoluer correctement. En ce qui me concerne je
l’avais aussi découvert dans une bibliothèque avant qu’un ami qui le possédait ne me le prête.


Et ensuite ? C’est parti mon kiki ! J’ai tout de suite senti que j’étais dans mon élément. Surtout, il ne faut pas s’arrêter au symbolisme du terme qui t’intéresse, les mots marqués d’un
astérisque dans la définition recherchée sont reportés et sont indispensables pour une meilleure élaboration ! ! !


Un terme te renvoie donc à un autre, et ainsi de suite, comme un fil d’Ariane dans un labyrinthe…


Le minotaure ne se laisse pas trouver si facilement, il faut réfléchir et chercher avant de le dénicher.


Il y en a un autre plus récent du même style, si proche du premier en fait que l’on sent vraiment qu’il en reprend les éléments quasiment à la lettre. L’avantage vient d’une iconographie beaucoup
plus riche : « Encyclopédie des symboles » La Pochothèque. Livre de Poche.


Plus l’ouvrage d’Annick de Souzenelle « Le symbolisme du corps humain », d’une toute autre complexité foisonnante. Espace libres chez Albin Michelle. Mais attention, vraiment très
complexe.


« Le tarot des imagiers du moyen-âge » d’Oswald Wirth dans un domaine aussi différend que parallèle est aussi une véritable source d’inspiration. Quoiqu’il en soit, je m’appuie à 98%
sur le premier cité.


Impressionnantes tes expériences. N’hésites pas, si ça peut t’aider à les « exorciser », de les mettre par écrit. Je suis prêt à t’aider si tu en éprouves le besoin et même de les
publier si tu le désire.


Sylvie, je te conseille vivement de regarder et surtout d’écouter cette vidéo PASSIONNANTE qui, j’en suis absolument certain, va t’aider (sur le champ ! ! !) à mieux gérer tes
émotions. Y compris au sujet de tes frustrations familiales au sujet de ta grand-mère et de tes propres expériences.


Je l’ai vue aujourd’hui pour la première fois et, comme je ne crois plus au hasard depuis belle lurette, j’ai tout de suit pigé qu’elle t’était également destinée.


Ecoute parler Jean Jacques Charbonier, médecin anesthésiste-réanimateur, des NDE (Next Death Expériences).


Cet homme me semble non seulement fondamentalement bon, mais aussi extrêmement intelligent.


Et Dieu sait s'il en faut de l’intelligence quand on est confrontés aux idiots mieux placés que nous pour nous faire passer pour des fous (journalistes surtout). Rira bien, rira le
dernier…JAUNE !





http://www.nous-les-dieux.org/L%E2%80%99Apr%C3%A8s-Vie_Existe








Onirix 21/09/2009 00:25

Sylvie. Demande à ta mère de se décomplexer ! C'est important pour elle aussi et qu'elle doit le comprendre !Dis lui que la vie ne demande rien d'autre que de révéler la vérité. SURTOUT MAINTENANT ! ! !

Onirix 21/09/2009 00:09

Fais attention à la sphère chromatique d'origine GRISE ! ! !Et c'est quoi au fait ta couleur favorite ?