SNIPER SOLAIRE

Publié le par Onirix


 Lieu exact indéterminé, sauf que je sais qu’il s’agit d’un pays d’Amérique du Sud.


Je vois, à environ 500 mètres de distance, une sorte de monolithe de forme pyramidale au sommet carré.

Je sais que je dois lui tirer dessus à l’aide d’une arme à feu qui ressemble, de part sa forme et sa taille, à un télescope.

Je sais aussi que cette arme tire au coup par coup…

En amont de ce monolithe, à environ 200 mètres par rapport à ma position, se trouve une sorte de borne, également en pierre, surmontée d’un anneau par lequel  (je le comprends instinctivement) la balle doit obligatoirement passer pour atteindre sa cible : un viseur de fusil à lunette en quelque sorte…

Une personne (que je pense connaitre) doit s’assurer auparavant du bon fonctionnement de l’arme. Chose faite.

Je tâtonne ensuite pour trouver la gâchette qui n’est autre qu’un bouton semblable à celui d’une manette de console vidéo.

(Je tiens à préciser à ce sujet que je ne joue jamais à aucun jeu vidéo)

Je décide alors, avant de tirer sur la cible, de tester moi-même le bon fonctionnement de l’arme en question…

Je dévie légèrement sur la gauche l’axe du canon et vois, en ligne de mire proche, une espèce de kiosque en vitres.

Un homme se tient à côté, ce qui ne m’empêche pas d’appuyer sur la gâchette, avant d’entendre le bruit d’un bris de glaces. Bling !

Touché coulé, ça marche ! ! !

L’homme présent sur le lieu est si surpris qu’il en parait effrayé, car il ne semble pas comprendre le soudain effondrement du « kiosque ».

Rassuré par la fiabilité de l’arme, je la dirige à nouveau en direction du monolithe, tout en sachant que je dois attendre le lever du soleil, dont le premier rayon était sensé toucher aussi le centre de cette pierre levée…Et pan ! 

La balle part, passe à travers l’anneau (viseur) qui surmonte la borne, et touche le monolithe de plein fouet et en plein centre…

Simultanément, un rayon de soleil frappe au même endroit ! ! !

Je sais que c’est réussi.

Je me retrouve alors devant une femme dont je ne vois pas les traits. Elle dégage une bonté et un amour ABSOLU…je prend ses mains et les embrasse avec ferveur, tout en me disant, en raison de la couleur de sa peau, qu’il s’agit d’une hindoue…

Une foule de gens attendent, comme en effervescence, que je passe devant eux en compagnie de cette femme inconnue…

 

Réveil.

 

En raison de son contexte solaire et sud américain, je publie ce rêve dans la catégorie « La fin du calendrier maya »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 18/03/2012 23:47


 Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-17. - THÉORÈME FATAL. - L'INCONSCIENT CET ANIMAL ?

serant patrick 27/04/2011 02:06



vraiment le monde touche a sa fin,mais ca ne veut pas aussi c'est la fin qui arrive le 21 decembre 2012 disons plutot il y a beaucoup de catastrophe mondial que nous pouvons subir.